· 

Comment et où j'écris

Il y a quelques jours, je suis tombée sur cette vidéo de la romancière Samantha Bailly sur YouTube.

Je n'ai encore jamais lu cette auteur. Je l'ai découverte au hasard des Booktubeuses que je suis régulièrement sur Youtube.
Je me mettrais sans doute à lire ses livres, car j'aime beaucoup ses vidéos et ses conseils d'écriture.

Notamment la vidéo ci-dessus qui m'a beaucoup parlé.


En effet, je suis moi-même capable d'écrire partout si j'ai un carnet, un stylo ou mon ordinateur portable sous la main.

Du moment que les idées sont là, alors, dès le premier mot posé sur la page encore vierge, le reste coulera sans grandes difficultés.

Cependant, qu'il est agréable d'avoir un endroit à soi avec ses livres et son bureau pour écrire.

Dans mon appartement, je n'ai malheureusement pas de pièce à moi. Ma bibliothèque et mon bureau sont dans le salon.
J'écris face à la baie vitrée donnant sur le jardin et m'inspire parfois de ce que je vois par cette grande fenêtre: la pluie, le vent, la neige, les oiseaux, les fleurs, les chats...

Ma vieille chienne n'est jamais très loin de moi quand j'écris. Son regard bienveillant m'encourage souvent.

 

J'écris principalement pendant la sieste de ma fille ou le soir, lorsqu'elle est couchée et que je ne suis pas encore trop fatiguée. Cela me permet d'être au calme, m'évitant d'être perturbée par ses cris, ses dessins animés, ses jouets ou ses diverses sollicitations pour que je joue avec elle.

 

Je me suis faite à cela. Mais il est vrai que parfois, je rêve de mon espace à moi et me souviens avec nostalgie des heures passée à écrire au calme dans une pièce bien à moi dans mes anciens logements.

 

Le salon n'est pas déplaisant, mais cela reste avant tout une pièce à vivre où tout le monde passe et s'installe.
Mon bureau sert souvent de table aux invités, mes livres et mes papiers traînent à la vue de tous.


Bon, malgré tout, je me suis adaptée à ce petit coin bureau où j'aime bien m'installer pour écrire et lire.

Même si secrètement, je rêve souvent à une vraie pièce à moi, un vrai bureau d'écrivain où mon imagination et ma créativité se développeraient sûrement beaucoup plus.

 

Une petite pièce où je pourrais me réfugier dans mon univers.


Pour le moment, à défaut de cela, je me contente du grand salon et de mon petit coin bureau où mes écrits sont bercés par les rires de ma fille et la chaleur familiale.

Écrire commentaire

Commentaires: 0