· 

Le pouvoir des rêves


Après votre lecture, si vous avez aimé et que vous souhaitez me soutenir pour m'aider à financer l'auto-édition de mes livres. 

N'hésitez pas, cliquez ici pour me faire un petit don de la somme de votre choix. Merci:


La maison était vide. On aurait cru une maison témoin pour des photos de pubs dans les magazines. Tout ce que l’on y trouvait semblait trop parfait.

Un salon joliment décoré pour Noël. Un grand sapin habillé de boules rouges et de guirlandes argentées.

Des chaussettes de Noël rouges et vertes suspendues à la belle cheminée de marbre qui surplombait la pièce. Les fenêtres étaient toutes ornées de dessins au pochoir en neige artificielle, un calendrier de l’Avent était accroché au mur et une assiette de biscuits sablés en forme d’étoile, ainsi qu’une jolie corbeille contenant des papillotes étaient posée sur la table basse devant un somptueux canapé en cuir recouvert d’un plaid polaire sur lequel des petits lutins de Noël étaient représentés.

 

Sandrine avait fait une longue route pour venir passer les fêtes de fin d’années ici, chez ses parents, dans la maison où elle avait grandi et passé tant d’autres Noëls.

Cependant, elle ne s’attendait pas à arriver et trouver la maison complètement vide et si bien ordonnée, comme si personne n’avait rien touché depuis des semaines.

Elle avait bien tenté depuis trois bonnes heures qu’elle était là, de joindre ses parents ou sa petite sœur sur leurs portables afin de savoir où ils étaient et dans combien de temps ils seraient de retour. Mais personne ne répondit. Chacun des téléphones la redirigeait toujours vers leurs répondeurs.

 

Résignée, Sandrine s’était alors installée sur le canapé, le plaid sur les genoux pour s’attaquer aux gourmandises sur la table basse et regarder un film de Noël à la télé.

Elle s’était dit que peu importe où était sa famille. Ils finiraient tous par revenir. C’était la veille de Noël et sans doute qu’ils étaient encore dans les magasins bondés pour des achats de dernière minute.

 

Finalement, le temps défila, la nuit tomba et personne ne revint.

 

La pauvre jeune femme, seule dans cette grande maison qui renfermait presque trop l’esprit de Noël à son goût, épuisée d’attendre, s’endormit sur le canapé du salon.

 

Lorsque le jour se leva et qu’elle se réveilla d’une nuit où elle avait dormi d’une traite, quelque chose lui sembla changé, mais elle ne réalisa pas de suite de quoi il s’agissait.

 

Elle était toujours sur le canapé, couverte par le plaid aux lutins. Puis, son regard se porta en direction du sapin en face d’elle.

Au pied de l’arbre se trouvaient une multitude de paquets cadeaux, alors que la veille au soir, il n’y avait absolument rien sous ce sapin.

 

Sandrine pensa alors que ses parents étaient rentrés dans la nuit et qu’ils n’avaient pas osé la réveiller.

Elle se leva et fit le tour de chaque pièces de la maison à la recherche d’un visage familier en ce matin de Noël.

Elle s’arrêta dépitée dans la salle de bain. Elle était toujours complétement seule ici.

 

C’est alors qu’elle se regarda dans le miroir du lavabo. Elle découvrit à ce moment-là qu’elle n’était plus la même que la veille.

Bien sûr, elle était toujours Sandrine. Mais elle n'était plus la Sandrine de 27 ans, elle avait vieilli, et au vu de ses quelques rides et de ses quelques cheveux blancs, elle devait bien approcher de la soixantaine.

 

Soudain, tout lui revint en mémoire, Sandrine avait bien réellement 65 ans. Sa vie n’était pas des plus heureuse, elle ne s’était jamais mariée, n’avait jamais eu d’enfant. Elle vivait seule dans la maison de ses parents dont elle avait hérité.

 

Elle avait toujours beaucoup aimé Noël, tout comme sa mère. Même si dans sa jeunesse, Sandrine avait bon soin de chaque année, rappeler à sa mère qu’elle en faisait trop à son goût !

Pourtant, aujourd’hui encore tous les ans pour Noël, elle continuait de décorer la maison autant que le faisait sa mère.

 

Elle sourit dans le miroir et retourna dans le salon. Elle croqua dans un biscuit sablé tout en fermant les yeux.

Lorsqu’elle eut avalé sa bouchée, la porte d’entrée s’ouvrit et des rires d’enfants se firent entendre. Un vieil homme les suivait et leur demandait joyeusement de se calmer.

 

Sandrine les regarda et dit d’un ton enjoué : « Allez, il est temps d’ouvrir les cadeaux ! »

Et les enfants se précipitèrent vers le sapin.

 

Le vieil homme l’embrassa et lui dit tendrement : « Joyeux Noël ma chérie ! »

 

Pendant que tout le monde s’affairer devant les cadeaux, Sandrine retrouva sous la table basse un papier de papillote vide et la petite citation qui l’accompagnait, celle-ci disait simplement :

 

« Rêve ta vie si fort afin qu’elle devienne ta réalité. »

 

Sandrine avait acheté ce paquet de papillotes dans un marché de Noël la semaine passée.

La vendeuse lui avait assuré qu’elles étaient différentes des autres et un peu magiques.

Sandrine avait répondu : « Tant mieux, il en faut de la magie à Noël ! »

Puis était repartie avec son paquet sous le bras.

 

C’est ainsi que la veille au soir, en s’endormant sur son canapé, après avoir goûté une des fameuses papillotes magiques, elle avait fait un rêve qui lui avait semblé tellement réel.

Elle avait toujours voulu pouvoir revenir en arrière et changer le cours de sa vie.

 

Il faut croire que le temps d’une nuit et d’un rêve, ce fut chose faite. Elle a connu cette chance de pouvoir revivre le Noël de ses 27 ans.

Cette année-là, ses parents et sa sœur étaient restés coincés dans les embouteillages alors qu’ils étaient partis faire des courses pour le repas du réveillon.

Alors quand Sandrine est arrivée à la maison, elle ne trouva personne.

 

Dans sa première vie, elle resta seule des heures jusqu’à leur retour sans que rien d’extraordinaire ne se passe.

 

Dans sa vie rêvée, elle décida de patienter en apportant des sablés aux voisins et tomba amoureuse de leur fils, qu’elle épousa quelques années plus tard et avec qui elle eut une fille, qui lui donna à son tour deux beaux petits-enfants qui s’émerveillaient à l’instant même devant la découverte des cadeaux de Noël.

 

Et en ce jour, pour Noël, Sandrine avait reçu le plus beau cadeau qu'il soit donné d'avoir. Il s'agissait juste du bonheur qu'elle n'avait plus connu depuis longtemps...

 

 


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Des livres et des mots

Copyright © 2015 Des livres et des mots - N° de dépôt 3925XO

Écrire commentaire

Commentaires: 0